Image de fond de Scouts et Guides Pluralistes

Camps 2020 & activités - [1. Activités & réunions]

Bonne nouvelle ! Cet été, tu peux également organiser une ou plusieurs journées d’animation non résidentielles, c’est-à-dire où on ne dort pas sur place (comme des plaines ou des réunions pendant l’année). Attention, celles-ci sont définies par un autre protocole que celui qui concerne les camps. Les règles présentées ici sont basées sur les connaissances de la maladie au 31.07.2020. Elles pourraient être amenées à évoluer. Si c’est le cas, nous t’avertirons.

Depuis le CNS du 27 juillet, il n’y a pas eu de changement pour les activités d’animation en non résidentiel, mais nous te demandons pour les autres réunions (réunions de staff, préparation de l’année prochaine, CAL, etc.) de les organiser au maximum en virtuel. Si aucune alternative est possible, veille à bien vérifier les conditions d’organisation ci-dessous.

JPEG - 2.3 Mo

Une fiche pour t’aider à transformer ton camp en activité non résidentielle est disponible ici ainsi que la procédure d’urgence à suivre en cas de suspicion covid.

Prends connaissance de tous ces documents avant d’entamer tes activités scoutes et guides non résidentielles pour être prêt à réagir sereinement si besoin.

Participation

Quelles sont les conditions pour participer aux activités et réunions scoutes et guides ?

Tous les jeunes et membres de ton Unité peuvent y participer. Permettre la fréquentation des activités scoutes et guides fait partie d’une démarche nationale visant à restaurer le bien-être psychosocial des enfants et adolescents en sortie de confinement.

La seule condition à respecter est celle d’être en bonne santé.

Cas 1 Aucun·e jeune, animateur·rice ou intendant·e ne pourra participer à l’activité s’il ou elle est malade ou a été malade (voir symptômes ci-dessous) moins de 3 jours avant le début de l’activité.
Cas 2 Les jeunes, animateur·rices et intendant·es testé·es Covid-19 positif (+) peuvent participer à l’activité si et seulement s’il y a

  • un intervalle de 7 jours depuis le début de la maladie
  • ET une absence complète de symptômes (voir symptômes ci-dessous) depuis au moins 3 jours avant le début de l’activité .
Cas 3 Lorsqu’une personne dans la bulle sociale du·de la participant·e a été testée Covid-19 positif avant l’activité :

  • Si le participant est testé Covid-19 positif (+) : voir condition 2
  • Si le participant est testé Covid-19 négatif(-) :
    • pas de participation à l’activité dans les 14 jours qui suivent le contact à risque
    • OU 14 jours après que le membre positif de la bulle sociale ait pu arrêter l’isolement à domicile (en raison de la période d’incubation possible d’un faux négatif).
  • Si des symptômes (voir ci-dessous) se présentent durant l’activité ou la plaine, les personnes concernées ne pourront pas rester jusqu’à la fin. Leur départ de la plaine devra être organisé rapidement. Dans cette situation, suis calmement le protocole spécifique disponible ici (à la p.26).
  • Si un·e participant·e fait partie d’un groupe à risque. Il ne peut prendre part à l’activité qu’avec l’autorisation de ses parents ou responsables légaux via l’autorisation parentale. En cas de doute, l’avis d’un médecin généraliste sur la participation peut être demandé par les parents.

Quels sont les symptômes du Covid-19 ?

Un des symptômes suivants (sans autre cause évidente) fièvre (>=38°C)* - toux iportante - difficulté à respirer - douleurs thoraciques (sans avoir reçu de coup ou de traumatisme) - perte de goût ou d’odorat
ou deux des symptômes suivants (sans autre cause évidente) douleurs musculaires - fatigue inhabituelle - rhinite - mal de gorge - perte franche d’appétit - diarrhée - confusion - chute soudaine

* Chez un adulte, la fièvre doit être accompagnée au moins d’un autre symptôme.

>>Si on présente ou a présenté les symptômes ci-dessus au moins 3 jours avant l’activité ou durant la réunion, la participation n’est pas permise. En cas de doute, contactez un médecin généraliste.


Un·e participant·e peut-il effectuer plusieurs plaines ou stages sur une même semaine ?

Non. Il s’agit d’une information à communiquer aux parents et qui relève de leur responsabilité.
Pour éviter de multiplier les contacts avec différentes bulles, il est préférable de choisir un type d’activité par semaine. Par exemple, une plaine d’une semaine avec les mouvements de jeunesse, un stage sportif la semaine suivante, etc. Cet été, il vaut donc mieux organiser des activités qui se suivent durant plusieurs jours que de les répartir sur plusieurs semaines. Plus on change d’activité, plus le virus peut se propager.


Doit-on demander des documents spécifiques ?

Comme pour un camp, pour participer aux activités scoutes et guides non résidentielles, il est nécessaire d’avoir avant le début de l’activité :

  • une autorisation parentale (pour tous les mineurs d’âge)
  • une fiche médicale (quel que soit leur âge). Ces deux documents ont été adaptés pour qu’ils puissent convenir à la situation actuelle.

Organisation

Comment organiser ma réunion de préparation et d’organisation ?

Pour les réunions qui ne sont pas des réunions d’animation, comme par exemple les réunions de staff, de préparation de l’année prochaine ou CAL, organise-les de manière virtuelle. Pour t’y aider, tu trouveras ici une liste d’outils collaboratifs en ligne.

Si aucune alternative n’est possible, comme pour le rangement du matériel après le camp ou pour la gestion de conflits. Les rencontres en présentiel peuvent avoir lieu de la manière suivante :

  • Groupe de 10 pers. maximum. Ces personnes ne sont pas à comptabiliser dans la bulle personnelle de 5 personnes.
  • Port du masque et distanciation obligatoire
  • Le responsable d’unité confirme que la réunion ne peut se tenir virtuellement et marque son accord pour que celle-ci se déroule en présentiel.
  • La durée de la rencontre doit être limitée au strict nécessaire. Les moments plus festifs tels que les barbecues ne sont pas autorisés.
  • Seules les personnes nécessaires à la rencontre peuvent y participer.
  • L’animateur·rice de la réunion prévoit une liste des présences pour le tracing en cas de suspicion par la suite. Ces données sont conservées un mois.

Comment organiser ma réunion d’animation ?

Pour les réunions d’animations avec tes jeunes, il te faut organiser ta Section en bulles de maximum 50 personnes (animateur·rices et intendant·es compris·es). Ces personnes ne sont pas à comptabiliser dans la bulle sociale de 5 personnes.

  • Chaque bulle dispose de ses animateur·rices, de ses locaux spécifiques et a des activités qui lui sont propres.Deux bulles ne peuvent donc avoir aucune interaction entre elles. Dans le cas où cette séparation n’est pas possible, un nettoyage et/ou une désinfection des lieux ou du matériels partagés doit être prévu·e entre chaque usage par des bulles distinctes.

Pour ton activité, chaque bulle devra également :


Peut-on dépasser le nombre de 50 personnes maximum ?

Non. Il n’est pas autorisé de dépasser les 50 participant·es, animateur·rices compris·es, au sein d’une bulle. Si tu es plus de 50, il te faudra alors diviser ta Section en bulles de moins de 50 participant·es. Cela peut te paraître arbitraire comme chiffre, mais cette décision a été longuement réfléchie par les experts sanitaires pour éviter la propagation du virus.


Peut-on modifier la composition des bulles d’une journée à une autre ?

Non. Chaque bulle doit être stable durant l’entièreté de la semaine de l’activité ou de la plaine. Elle peut par contre évoluer d’une semaine à une autre.


Comment organiser les repas ?

  • Les repas chauds sont autorisés, mais il est conseillé de privilégier les pique-niques apportés par chacun·e.
  • Les repas sont pris au sein de la bulle.
  • Avant et après le repas, il est important de bien nettoyer les tables et de se laver les mains. Si tu optes pour une zone de repas partagée avec une autre bulle, il est obligatoire d’échelonner les repas, de nettoyer et d’aérer le local entre chaque bulle.

Vaut-il mieux jouer à l’intérieur ou à l’extérieur ?

Les activités en plein air et sur le lieu même de la plaine ou dans ton local sont à privilégier.
En cas de pluie, tu peux organiser tes activités sous une tonnelle ou un préau par exemple. Si une activité a lieu dans un local fermé, veille à bien l’aérer après utilisation et à le nettoyer s’il est utilisé par une autre bulle par la suite.


Peut-on avoir des contacts avec l’extérieur ?

Pour préserver le caractère hermétique de la bulle et éviter la propagation du virus, il est nécessaire de limiter au maximum les contacts avec l’extérieur. Ta bulle ne devra pas être en contact avec des personnes extérieures sauf en cas d’impérative nécessité comme les secours, les livraisons, etc.
Si un contact avec l’extérieur devait avoir lieu, il est indispensable de :

  1. Garder une distance d’au moins 1m50.
  2. Porter un masque pour les +12 ans.
  3. Limiter la durée de contact au minimum absolu.
  4. Tenir une cahier de contact avec des personnes extérieures.

Peut-on organiser des activités à l’extérieur de notre local ou de la plaine ?

Non. Afin de limiter les contacts extérieurs au maximum, les animations dans les zones habitées (ex : jeux de piste dans les villages) ou dans les complexes de loisirs (piscine, parcs d’attractions, kayak, zoo, etc.) sont interdites. De même que les hikes.


Peut-on organiser un jeu dans les bois ?

Si tu as la chance d’avoir des bois ou une plaine à proximité de ton local ou de la plaine, tu peux t’y rendre avec ta Section pour y faire une animation, mais il faut bien :

  • Vérifier que tu as l’autorisation d’y jouer.
  • Respecter la distanciation physique et la sécurité routière sur le trajet.
  • Se rendre dans un endroit isolé d’autres bulles / personnes .
  • Prendre le chemin le plus direct pour s’y rendre. S’il n’est pas possible de respecter 1m50 de distance avec les personnes extérieures, le port du masque est obligatoire pour les 12 et +.

Comment organiser les arrivées et les départs des participant·es ?

L’arrivée et le départ des participant·es se fait de manière échelonner pour limiter au maximum les contacts avec l’extérieur de la bulle. Tu peux pour cela prévoir une zone de « Kiss & Ride ».
Voici les points d’attention pour t’aider à organiser cela au mieux :

  • Le port du masque est obligatoire pour les animateur·rices et les parents. Ils doivent aussi strictement respecter les mesures de distanciation physique.
  • Afin de réduire les risques d’engorgement lors de l’accueil ou du départ des participant·es, il est conseillé de définir des plages horaires (par famille, Sizaine, Patrouille, tranche d’âge, etc.)
  • Les parents ou accompagnant·es sont invité·es, après avoir salué leur(s) enfant(s), à ne pas s’éterniser dans la zone de “Kiss & Ride” pour faciliter la fluidité.
  • Les parents ou accompagnant·es ne sont pas autorisé·es à venir au-delà de la zone “Kiss & Ride (plus particulièrement dans les locaux de l’activité).
  • Après chaque départ de parents/accompagnant·es, les animateur·rices ayant eu des contacts se laveront les mains à l’eau et au savon, ou à défaut à l’aide d’une solution hydroalcoolique.

Dans ces conditions, tu comprendras qu’il peut être difficile de faire une journée de retrouvaille avec les parents. Pas simple, mais il faudra faire preuve de créativité pour garder l’accueil chaleureux en préservant la santé de tou·tes. Et pour ça, on sait que l’on peut compter sur toi !


Hygiène & Santé

Quelles sont les mesures d’hygiène à respecter pendant ma réunion ou mon activité ?

Les règles d’hygiène sont renforcées comme :

  • Respecter la distance d’1,5 m pour les plus de 12 ans et vis-à-vis des plus jeunes.
  • Porter un masque pour les 12 ans et + dans l’espace public dès qu’il n’est pas possible de respecter une distance d’1m50.
  • Éviter, lors des activités, les contacts au niveau du visage et les contacts prolongés pour les +12 ans (on préférera par exemple touche-touche au rugby).
  • Se laver les mains avant et après chaque activité, les repas et chaque passage aux toilettes.
  • Aérer régulièrement les locaux (minimum 2-3 fois par jour pendant 15 minutes).
  • Nettoyer les surfaces de contacts (bancs, chaises, sanitaires…), les locaux et les sanitaires après chaque groupe.
  • Sensibiliser les participant·es à tousser dans leur coude et à utiliser des mouchoirs à usage unique. Prévoir également des poubelles fermées.
  • Dispenser les soins de plaies avec un masque et éventuellement des gants.
  • Prévoir une information claire sur ces mesures dès l’entrée dans le bâtiment

Quels gestes protecteurs doit-on respecter ?

Voici un résumé des gestes protecteurs à respecter :

-12 ans +12 ans
Distanciation physique X V
Port du masque X Non SAUF en cas de contact avec une personne extérieure et si la distance de 1m50 ne peut pas être respectée.
Lavage des mains régulier (avant et après les repas, activités et passage aux toilettes V V
Tousser ou éternuer dans son coude V V
Ne pas se toucher le visage V V

Que faire si un jeune présente des symptômes liés au Covid-19 pendant l’activité ou la réunion ?

Une procédure d’urgence en cas de suspicion de Covid-19 étape par étape a été prévue par Sciensano, des experts sanitaires et pédagogiques (comme la Pediatric Task Force, les mouvements de jeunesse et l’ONE).
Cela concernera notamment :

  • L’isolement dans un espace de quarantaine en cas de suspicion d’infection. Il importera d’organiser cela de manière douce et adaptée aux enfants et aux jeunes.
  • La prise de la température
  • Le contact avec un médecin généraliste pour être guidé·e sur le plan médical
  • Le contact de la cellule de crise du Siège Fédéral au : 0498 51 72 23 (disponible 24/24h et 7/7jours).
  • Le contact avec les parents du·de la participant·e malade, l’organisation dès que possible de son départ de l’activité et le test du·de la participant·e malade endéans les 24h.
  • Une relation de confiance grâce à la transparence envers le reste du groupe et le reste des parents.
  • En attendant les résultats du test, la bulle reste sur l’endroit de son activité et n’a pas de contact avec l’extérieur sauf en cas d’impérative nécessité.
    • Si le résultat est négatif le camp se poursuit, mais le·la participant·e malade ne peut pas réintégrer l’activité.
    • Si le résultat est positif, les contacts des participant·es et ceux avec l’extérieur sont vérifiés avec le service fédéral de contact-tracing. Ensuite, l’activité ou la plaine se ferme en organisant calmement le retour du reste des participant·es. Ceux-ci devront respecter une mise en quarantaine à leur domicile et être testé·s.
  • À la fin de ton activité, l’envoi à l’inspecteur·rice de santé responsable de votre région d’origine de la liste de tou·tes les participant·es avec leur numéro de registre national (disponible sur la vignette de la fiche médicale).
    • Région de Bruxelles-Capitale : 00478/77.77.08 — notif.hyg@ccc.brussels
    • Wallonie et Communauté germanophone : 071/205.105 ou 071/337.777 — surveillance.sante@aviq.be

Un visuel récapitule tout cela pour toi !


Annulation

Comment puis-je continuer à faire du Scoutisme - du Guidisme ?

En attendant le début de ton camp ou si ton camp a du être annulé, il existe mille manières pour continuer à faire du Scoutisme et du Guidisme ! Ces deux derniers mois, nous avons vu fleurir sur les réseaux sociaux une série d’initiatives géniales ! Des réunions virtuelles, des défis, des veillées en ligne, des bricolages, des dessins, des constructions de cabanes, des carrés virtuels : vous débordez d’imagination, nous vous faisons confiance pour la suite ! Pour t’aider dans cette démarche, nous t’avons préparé un tout nouvel outil pour transformer ton camp !


Et après l’été ?

Est-ce que les activités et réunions pourront reprendre en septembre ?

Seul le temps pourra nous le dire, mais nous restons confiant·es. Nous suivons au jour le jour les dernières autorisations et recommandations du Gouvernement et du Conseil National de Sécurité, et te tenons informé·e dès que nous aurons du nouveau pour la rentrée.
D’ici-là, tu peux rassurer les parents en leur communiquant les informations de la Structure Fédérale et tout ce que vous avez mis en place cet été.

Vous êtes ici:  Actualités -Coronavirus