Image de fond de Scouts et Guides Pluralistes

2.Procédure de gestion de cas COVID-19 (mis à jour 19.10.20)

Voici la procédure à suivre pour gérer un cas Covid-19 lors de tes activités. Celle-ci a été adaptée le 19 octobre suite aux mesures prises par le CNS du 23 septembre 2020 et l’ONE.

Tu peux télécharger la procédure complète, ici :

PDF - 404.3 ko

Glossaire

Glossaire

Avant de nous pencher sur les différents cas de figure liés à la présence soupçonnée ou avérée de COVID-19 au sein d’une Section, faisons le point sur trois outils indispensables en ces temps de crise sanitaire :

  • Le ou la responsable des soins est l’animateur·rice de référence au sein de la Section pour tout ce qui concerne le COVID-19. C’est cette personne qui s’occupera d’un membre de la Section malade et isolé au cours d’une activité. C’est aussi elle qui sera en contact avec les autorités si un cas avéré de COVID-19 survient dans la Section. Il·elle contactera également un médecin pour qu’il·elle devienne le·la médecin de référence pour la Section et sera son point de relais privilégié.
  • La pièce médicale est un local dans lequel un membre de la Section présentant des symptômes liés au COVID-19 est isolé du reste du groupe en attendant son départ de l’activité. Dans cette pièce médicale, il ne peut y avoir que le ou les malade(s) et le responsable des soins. Le port du masque y est obligatoire. Après le départ du ou des malade(s), la pièce médicale doit être désinfectée et aérée durant au moins quinze minutes. Cette espace doit :
    • Avoir une fenêtre pour être aéré ;
    • Avoir une possibilité de s’asseoir ou se coucher ;
    • Etre facilement désinfectable. En cas d’activité à l’extérieur et en l’absence de pièce médicale, le ou les malade(s) doivent être éloigné(s) du reste du groupe en attendant leur départ de l’activité.
  • Le carnet de présences et de contacts Pour chaque activité, le Staff de Section constitue une liste des personnes présentes et de leurs coordonnées. Les personnes extérieures qui entrent en contact avec la Section sont également consignées dans ce carnet. En cas de membre testé positif au COVID-19, les informations contenues dans ce carnet seront demandées au responsable des soins par les autorités compétentes.

Procédure gestion de cas covid-19

1. En cas d’apparition de symptômes durant une activité scoute et guide, que faire ?

Découvre le récap en visuel

  1. Isoler le membre présentant des symptômes COVID-19. Le membre présentant des symptômes doit être isolé du reste du groupe dans une pièce ou un espace qui est dédié·e. Cette pièce ou cet espace portera le nom de « pièce médicale » dans le reste du document. Il est important d’organiser cela de manière douce et adaptée aux enfants et aux jeunes. Le ou la responsable des soins (toujours le ou la même animateur·rice et toujours en portant un masque) va régulièrement voir le membre pour s’assurer que son état est stable.
  2. Contacter immédiatement les parents/responsables et organiser le départ rapide du membre. Ses parents/responsables/proches doivent être contactés immédiatement et ils doivent venir le chercher dans les meilleurs délais.
  3. Poursuivre les activités avec le reste du groupe. Le reste du groupe poursuit l’activité. Il est important de bien expliquer à la Section ce qu’il se passe et de rassurer les membres autant que possible. La transparence est extrêmement importante pour garder une relation de confiance avec le groupe.
  4. Informer le reste des parents/responsables. À la fin de l’activité, tous les parents/responsables des membres sont informés qu’un membre de la Section a présenté des symptômes de COVID-19 durant l’activité et a dû être isolé avant son départ des lieux. Il est capital d’expliquer aux parents/responsables la procédure que le membre devra suivre ainsi que les implications possibles pour le reste du groupe. Tu peux t’inspirer de ces lettres-types.
  5. Aérer et désinfecter la pièce médicale. Après le départ du membre malade, la pièce médicale est aérée et désinfectée.
  6. Les parents/responsables/proches du membre malade contactent le·la médecin traitant·e. Celui-ci déterminera si un test est nécessaire ou si le membre peut reprendre ses activités normalement.
  7. Si un test est nécessaire, le membre doit rester isolé jusqu’à ce que le résultat soit connu afin d’éviter de propager le COVID-19. Si les suspicions de COVID-19 sont très fortes, les cohabitant·es (personnes qui vivent sous le même toit) du membre doivent également s’isoler en attendant le résultat du test.
  8. Informer le Service de soutien aux Unités. Le responsable de Section ou d’Unité contacte le service de soutien aux Unités (unites@sgp.be) pour les informer d’un cas possible de COVID-19 lors de l’activité.

Pour toute question relative à la gestion d’un cas possible ou confirmé de COVID-19, les animateur·rices contactent le médecin de référence.

En cas d’urgence, si le membre est, ou va rapidement se trouver, en danger physique ou psychologique, tu peux contacter ton Animateur·rice Fédéral·e Territorial·e.

2. Que se passe-t-il après en cas d’apparition de symptômes ?

Lorsqu’un enfant/jeune répond à la définition d’un cas possible de COVID-19, et qu’il·elle a participé à une activité scoute et guide durant les deux jours qui ont précédé l’apparition de symptômes, les parents/responsables contactent le·la médecin traitant·e. Selon l’âge du jeune, celui·celle-ci évalue la possibilité de sa participation aux activités de mouvements de jeunesse :

  • Pour les Castors de 5 ans, l’enfant est isolé à la maison. Test ou non fonction du · de la médecin traitant·e :
    • Ni test, ni quarantaine nécessaire : reprise normale des activités sur avis du médecin.
    • Test négatif : reprise normale des activités sur avis du médecin. Pour les enfants de moins de six ans, le test n’est recommandé que dans de rares cas.
    • Test positif : reprise des activités si :
      • Quarantaine de 7 jours après le début des symptômes.
      • ET pas de fièvre les 3 derniers jours
      • Et amélioration significative des symptômes.
  • Pour les + de 6 ans (Castors, Louveteaux·vettes, Scouts, Guides et Pionnier·es et animateur·rices), le·la médecin traitant·e réalise un test (en attendant les résultats du test, l’enfant reste à la maison) : Test automatique : (en attendant les résultats du test, l’enfant/le∙la jeune/ l’animateur∙rice reste à la maison).
    • Test négatif : Reprise normale des activités sur avis du·de la médecin. Pas de quarantaine.
    • Test positif : Reprise des activités si :
      • Quarantaine de 7 jours après le début des symptômes.
      • ET pas de fièvre les 3 derniers jours,
      • Et amélioration significative des symptômes.

Aucun certificat de fréquentation délivré par le∙la médecin n’est nécessaire.

2. Que se passe-t-il quand 1 membre est positif au COVID-19 ?

Si un membre est testé positif au COVID-19 et qu’il a participé à une activité de la Section durant les deux jours qui ont précédé l’apparition de symptômes, tout va alors dépendre du type de contact que la personne restée COVID-19 aura eu avec son groupe ainsi que son âge.

Pour les Castors de 5 ans, lorsqu’un enfant est un cas de COVID-19 confirmé. Tous les membres du groupe sont considérés comme des contacts à bas risque :

  • Suspension des activités du groupe concerné pendant 14 jours après le dernier contact à risque.
  • Pas de test, pas de quarantaine nécessaire
  • Vigilance par rapport à l’apparition de symptômes durant 14 jours.
  • Tenir informé le Service de Support aux Unités (unites@sgp.be).
  • Lettre pour informer les parents (voir les lettres types à disposition).

Pour les + de 6 ans (Castors, Louveteaux·vettes, Scouts, Guides et Pionnier·es et animateur·rices), lorsqu’un·e animateur·rice est un cas de COVID-19 confirmé :

  • Si les gestes protecteurs sont respectés, c’est-à-dire distance physique (>1m5) maintenue ou masque adéquatement porté, tous les membres du groupe sont considérés comme des comme des contacts à bas risque :
    • Suspension des activités du groupe concerné pendant 14 jours après le dernier contact à risque.
    • Pas de test, pas de quarantaine nécessaire
    • Vigilance par rapport à l’apparition de symptômes durant 14 jours.
    • Tenir informé le Service de Support aux Unités (unites@sgp.be).
    • Lettre pour informer les parents (voir les lettres types à disposition).
  • Si ce sont des contacts étroits, c’est-à-dire sans distance physique (>1m5) ET sans port du masque adéquatement porté pendant plus de 15 min, tous les membres du groupe sont considérés comme des comme des contacts à haut risque :
  • Suspension des activités du groupe concerné pendant 14 jours après le dernier contact à risque.
  • Si pas de développement de symptômes  : pas de test, quarantaine de 10 jours à partir du dernier contact à haut risque, suivi de 4 jours de vigilance par rapport à l’apparition de symptômes.
  • Si développement de symptômes : test obligatoire dès l’apparition des premiers symptômes.
    • Test négatif : la quarantaine s’arrête au 7ème jour. Les membres peuvent retourner à l’école, à l’université ou au travail, mais doivent limiter les contacts sociaux non essentiels et être vigilant par rapport à l’apparition de symptômes durant 7 jours après la fin de la quarantaine.
    • Test positif  : reprise des activités si :
      • Quarantaine de 7 jours après l’apparition des symptômes
      • ET pas de fièvre les 3 derniers jours
      • ET amélioration significative des symptômes
    • Si une personne refuse le test ou qu’un test est impossible alors qu’elle présente des symptômes, la quarantaine est de 14 jours.
  • Tenir informé le Service de Support aux Unités (unites@sgp.be).
  • Lettre pour informer les parents (voir les lettres types à disposition).

3. Comment savoir si c’est un contact à bas ou haut risques ?

Suis le schéma ci-dessous :

4. Que se passe-t-il quand plus d’un membre est positif au Covid-19 ?

À partir de 2 cas confirmés positifs au COVID-19 au cours d’une tranche de 14 jours au sein d’un même groupe de maximum 50 personnes, on considère qu’il s’agit d’un « cluster » .

  1. Tout le groupe est mis en quarantaine pendant 7 jours et les membres âgés de plus de 6 ans (animateur·rices compris·es) doivent être testés. Voici une lettre type pour informer les parents/responsables de la situation. Le groupe (enfants, jeunes et adultes) sont considérés comme des contacts à haut risque
  2. Le ou la responsable des soins de la Section contacte le centre d’appel de l’AVIQ/COCOM qui prendra les mesures nécessaires et communiquera la marche à suivre au ou à la responsable des soins.
  3. Le ou la responsable des soins prend contact le Service de soutien aux Unités (via unites@sgp.be) pour les informer de la situation, en précisant qu’il·elle a affaire à un cluster.

5. Pourquoi doit-on suspendre nos activités pendant 14 jours en cas de COVID-19 positif ?

Lorsqu’un cas de COVID-19 est confirmé dans un groupe Les membres peuvent continuer d’aller à l’école, à l’université ou au travail, car c’est indispensable. Mais, ils doivent limiter leurs contacts sociaux à l’essentiel en raison de la période d’incubation du virus de 14 jours. Dès lors, il est important de respecter la distance physique d’1m50, d’éviter les contacts avec les personnes à risque ainsi que les activités récréatives, sportives et culturelle de l’Accueil Temps Libre. C’est pourquoi les activités scoutes et guides sont suspendues pendant 14 jours après le dernier contact à risque avec une personne testée positive au COVID-19.

6. Cas particulier : un membre cohabitant avec un cas testé positif au Covid-19

Les enfants et adolescent·es qui vivent sous le même toit qu’une personne testée positive au Covid-19 sont considéré·es comme des contacts à haut risque.
Pour les Castors de 5 ans

  • Pas de test. Le groupe continue normalement ses activités (sans le membre cohabitant avec un cas COVID-19).
  • Reprise de l’école au bout d’une quarantaine de 7 jours après le contact à risque ou la fin de la maladie de la personne infectée.
  • Pendant une période supplémentaire de 7 jours :
    • Vigilance par rapport à l’apparition de symptômes
    • Réduction au minimum des contacts sociaux en respectant la distance physique et en évitant les contacts avec les personnes à risque. Ce qui implique la non fréquentation des activités scouts et guides.
  • Si l’enfant développe des symptômes durant la quarantaine, il est considéré comme positif au COVID-19. Aucun certificat de fréquentation délivré par le∙la médecin n’est nécessaire.

Pour les Louveteaux·vettes, les Scouts, Guides et Pionnier·es et animateur·rices de plus de 6 ans :

  • L’enfant ou le jeune est testé·e au 5ème jour de la quarantaine. (en attendant les résultats du test, il·elle reste à la maison, le reste du groupe poursuit normalement ses activités).
  • Test négatif :
    • Reprise de l’école au bout d’une quarantaine de 7 jours après le contact à risque ou la fin de la maladie de la personne infectée.
    • Pendant une période supplémentaire de 7 jours :
      • Vigilance par rapport à l’apparition de symptômes
      • Réduction au minimum des contacts sociaux en respectant la distance physique et en évitant les contacts avec les personnes à risque. Ce qui implique la non fréquentation des activités scouts et guides.
  • Test positif : Reprise des activités si :
    • Quarantaine de 7 jours après le début des symptômes.
    • ET pas de fièvre les 3 derniers jours,
    • Et amélioration significative des symptômes.

Tu peux télécharger la procédure complète, ici :

PDF - 404.3 ko
Vous êtes ici:  Actualités -Coronavirus -2.Procédure de gestion de cas COVID-19 (mis à jour 19.10.20)